Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
post

L’avenir de DOFUS Touch, un long chemin vers de nouveaux horizons

La version Touch de Dofus a encore de longues années de prospérité devant elle.

dofus-touch-avenir-wyze-yawn

Basé sur la version 2.14 de la version PC, DOFUS Touch a vu officiellement le jour à l’été 2016, après plusieurs mois de bêta. Six ans plus tard, il a continué à évoluer de son côté, suivant un chemin différent de son aïeul. Aujourd’hui, c’est la version 1.56 de Touch que les joueurs peuvent tester sur serveur Bêta. Et les choix effectués par Ankama Games permettent d’y voir un peu plus clair sur l’avenir du jeu.

Lors de l’une de nos visites chez Ankama, Wyze et Yawn ont accepté de se confier à nous sur les projets futurs de l’équipe Dofus Touch. Entre équilibrage, nouveaux projets et attentes des joueurs, de nombreux sujets ont été évoqués.

Équilibrages et nouvelle classe, un choix difficile mais nécessaire

La question d’une nouvelle classe sur Dofus Touch est au cœur des débats chez les joueurs. La version mobile du jeu ne profite que de 15 classes, comparées aux 18 de la version PC. Pour autant, ce n’est pas forcément un projet au goût du jour.

La raison de ce choix est en vérité logique. Actuellement, les différentes classes ne profitent pas encore toutes de sorts et caractéristiques lissées. Ce retard dans l’équilibrage entraîne une instabilité qui rendrait difficile l’introduction d’une classe supplémentaire.

Récemment, sur la mise à jour 1.56 actuellement en bêta, le Pandawa et le Xélor ont reçu des modifications en ce sens. Tout comme le Iop, l’Enutrof et l’Ecaflip sur la mise à jour précédente. C’est un long processus, mais qui avance petit à petit. Et, qui sait, il mènera peut-être à terme à une nouvelle classe. Qu’elle soit identique à celles de Dofus PC ou non.

L’expérience joueur au cœur du projet

Cette amélioration constante de l’expérience de jeu passe, évidemment, par l’expérience joueur. En particulier pour les joueurs de bas niveaux et plus précisément les nouveaux joueurs. Les mises à jour de Dofus Touch de l’époque ont commencé par une refonte d’Incarnam. Mais le résultat de ces modifications n’est pas forcément celui qui était attendu, principalement à cause d’un manque de temps.

Revenir sur le contenu proposé au début du jeu est un objectif en vue. La refonte du tutoriel sera un élément important d’une telle mise à jour, si elle devait avoir lieu. Le but serait également de mieux présenter chaque fonctionnalité une fois qu’elle est débloquée. Forgemagie, élevage, Kolizéum et autres pourraient avoir ainsi un accès facilité sur Dofus Touch à l’avenir, tout comme les missions journalières. Sans pour autant simplifier le contenu.

Les métiers, un contenu à part entière

Les métiers pourraient également être concernés par une mise à jour. Les recettes ont déjà eu le droit à plusieurs modifications. D’une part, par la suppression de beaucoup de ressources en jeu. Chaque monstre possède une ressource unique et chaque famille de monstre également. Dans l’idée, un Bouftou peut vous permettre de dropper sa ressource, ainsi que la ressource de la famille des Bouftous. De plus, les taux de drops sont toujours les mêmes à niveau équivalent, simplifiant le système.

D’un autre côté, les recettes avaient été revues avec un système de craft pyramidal. Les objets de niveau inférieur fabriqué par les artisans sont ainsi réutilisés dans les recettes de niveau supérieur. Cependant, les impacts de cette modification sont mitigés. Par exemple, les recettes de très très haut niveau sont devenues trop complexes avec les nombreuses étapes intermédiaires.

metiers-dofus-touch
Il vous faut plusieurs métiers à haut niveau pour réaliser vos recettes sur Dofus Touch.

S’ajoute à cela l’expérience des métiers, qui pourrait également subir des modifications dans les mises à jours à venir. Il n’est pas prévu de proposer des métiers illimités niveau 200 comme sur Dofus PC. L’objectif serait plutôt de faire des ajustements, mais reste à savoir lesquels. En tout cas, l’économie et les métiers sont au cœur des pensées de l’équipe de développement du jeu.

Le temps et ses limites

En vérité, les idées sont nombreuses pour l’avenir de Dofus Touch. Mais la limite reste la même : le temps. Surtout sur un jeu mobile qui nécessite du nouveau contenu très régulier. Il faut donc travailler petit à petit sur certains projets qui sont parfois trop chronophage.

kolizeum-interserveur-dofus
Le Kolizéum Interserveur sera peut-être un jour présent sur Dofus Touch.

C’est le cas par exemple du Kolizéum interserveur. Des recherches techniques ont été effectuées, mais il est encore trop tôt pour pouvoir l’envisager actuellement.

On peut aussi prendre l’exemple de certaines refontes de zones. Des arcs narratifs en cours sont à terminer (comme par exemple Pandala, ou la deuxième partie des Nimbos), retardant la refonte de certaines zones comme Otomaï ou Sufokia. Elles finiront cependant, un jour ou l’autre, par bénéficier d’une véritable refonte.

dofus-touch-temporis
Temporis sur Dofus Touch, un avenir plutôt lointain.

Et un Temporis sur Dofus Touch ? C’est en vérité techniquement possible, mais le sacrifice de temps est encore une fois trop grand par rapport à la rétention de joueurs qu’un tel serveur apporte. Ce n’est donc pas au goût du jour, le jeu se concentrant principalement sur la fidélisation de la communauté actuelle. Et on le sait, Temporis n’a pas toujours la rétention souhaitée.

Il faut aussi prendre en compte qu’une édition de Temporis sur Dofus Touch retarderait encore l’ajout de certaines fonctionnalités comme le Kolizéum Interserveur. Mais, qui sait, rien n’empêche qu’un jour cela puisse arriver.


renvoi-meta-dofus-touch
gamosaurus-scroll-to-top-button