Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
post

La FTC lance une procédure contre le rachat d’Activision Blizzard par Microsoft

Le gendarme financier américain pourrait bloquer la vente d'Activision Blizzard.

atvi-blizzard-activision-microsoft-ftc-vente-rachat-annule-vignette

Alors que plusieurs commissions financières (européenne, anglaise mais également chinoise et japonaise) enquêtent encore sur la proposition de rachat du groupe Activision Blizzard par Microsoft, c’est finalement l’instance américaine qui semble vouloir déclencher les hostilités en premier. D’après le Washington Post (source en anglais), la Federal Trade Commission (FTC) vient donc de lancer une action en justice afin d’empêcher le rachat du studio de jeu vidéo par le géant américain. Cette action pourrait à minima, forcer Microsoft à revoir son offre (en vendant par exemple des entités du groupe Activision Blizzard) voire totalement bloquer cette opération financière.

La FTC contre le rachat d’Activision Blizzard par Microsoft ?

Comme nous vous l’avions évoqué dès le jour de l’annonce de l’offre de Microsoft, la procédure de rachat d’un groupe aussi grand qu’Activision Blizzard nécessite l’accord de plusieurs institutions. La position de la FTC semble être la suivante : le rachat par Microsoft du catalogue d’ATVI (Activision, Blizzard et King) pourrait donner au géant américain, le pouvoir de retirer des jeux majeurs présents actuellement sur les consoles de ses rivaux (Sony et Nintendo). On pense notamment à la franchise Call of Duty, qui est dans le collimateur de tous les analystes depuis le premier jour, malgré de nombreuses déclarations de la part de Microsoft.

Pire, la FTC semble mettre en avant (d’après une source anonyme présentée par le Washington Post) le risque de créer un géant du contenu par abonnement, avec une offre sur le Xbox Game Pass qui deviendrait largement supérieure à ses concurrents.

Ainsi, l’action en justice lancée par la FTC cherchera à trouver une solution pour limiter la capacité de monopole de Microsoft (en forçant le groupe à vendre des studios, voire à vendre des éléments du groupe Activision Blizzard), sans quoi elle forcera Microsoft à annuler son offre.

A noter que du côté du géant américain, cette action en justice de la part de la FTC n’est pas une surprise et les premières déclarations officielles vont en ce sens.

Pourquoi la FTC agit-elle de cette façon ?

Aux Etats-Unis, le modèle libéral comporte ses limites notamment en ce qui concerne les situations de monopoles. Ces derniers sont extrêmement encadrés (la fameuse Antitrust Law) et les rachats de grands groupes sont régulièrement annulés en raison de l’action de la Federal Trade Commission.

A la différence d’instances européennes, la FTC est une institution un peu particulière puisque très politisée aux USA. Cela sous-entend que ses actions s’expliquent parfois par une volonté politique d’agir en accord avec la politique du Président élu. Cette action semble être un nouvel exemple d’une volonté de Joe Biden de vouloir s’attaquer directement aux grands groupes. Il faut dire que ce dernier a nommé, à la tête de la FTC, Lina Khan, une spécialiste des monopoles et de l’action des grands groupes de la tech.

Cette dernière a fait de son champ de bataille les entreprises comme Amazon, Google, Facebook, qui sont devenus des géants implacables. En outre, cette dernière a longtemps travaillé sur l’importance des plateformes comme Amazon qui peuvent briser la concurrence en offrant plus de choix que ses concurrents pour les éliminer, avant de remonter les prix au détriment des utilisateurs. L’offre du Xbox Game Pass est donc directement visée ici, d’autant que le régulateur européen a également pointé du doigt cet élément dans son rapport préliminaire.


Le groupe Microsoft est donc désormais dans une situation défensive où il va devoir présenter clairement ses intentions mais également, devoir penser à des alternatives. Pour Activision Blizzard, le risque serait de tomber dans une situation où la procédure de rachat est rallongée, créant plus d’incertitudes quant au futur des différentes entités de l’entreprise. La FTC a le pouvoir d’empêcher le rachat, mais pourrait également proposer de séparer le groupe Activision Blizzard avant son rachat, afin de limiter la future puissance de feu de Microsoft.

gamosaurus-scroll-to-top-button