Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
post

Test de Jurassic World Evolution 2, gérer des dinosaures

Il est l’heure de dépenser sans compter dans les îles du Pacifique ou bien au cœur des continents pour construire un parc d’attraction préhistorique encore jamais vu.

vignette-jurassic-world-evolution-2-test-jeu-avis-gestion-dinosaure-jurassic-park-construction-bac-a-sable

Alors que la franchise continue son bout de chemin à Hollywood, Jurassic World revient sur PC et consoles avec un nouveau jeu de gestion. 3 ans seulement après l’arrivée d’un titre inespéré, Frontier Developments propose de revivre l’expérience, mais en mieux. Jurassic World Evolution 2 est un jeu complet et complexe qui offre une multitude de possibilités, une chose à laquelle nous ne nous attendions pas pour ce test.

Ce test de Jurassic World Evolution 2 a été réalisé sur PC avec une clé fournie par l’éditeur.

Pas besoin de creuser bien loin pour voir d’où viennent les idées de ce jeu : c’est la même chose qu’avant, mais affiné. Le gameplay est le même, l’objectif également. Cependant, on retrouve un panel de dinosaures bien plus large, un nouveau mode de jeu, ainsi que quelques petites améliorations. Des modifications qui peuvent sembler légères, mais qui font toute la différence au fil des heures.

Les bases de la construction et de la gestion

Jurassic World Evolution 2 se dote d’une campagne assez courte permettant de découvrir les divers aspects du jeu, mais également prendre en main son gameplay. C’est l’occasion d’apprendre à construire son parc, mais surtout à le structurer correctement dès le début. L’essentiel réside dans les bâtiments administratifs et scientifiques afin d’assurer l’entretien du parc et de ses habitants. Viennent ensuite le centre d’accueil pour visiteur et le centre d’expédition pour aller déterrer de nouveaux fossiles. Une fois cette base établie, c’est le moment de penser aux dinosaures.

Qu’elle soit carnivore, herbivore, volante ou marine, chaque espèce à besoin de son habitat dédié. Il va donc falloir terraformer en conséquence, mais également assurer l’approvisionnement en nourriture. Il est également possible, et nécessaire, de faire partager un enclos à plusieurs créatures pour éviter toute déprime. Toutefois, cela n’est pas suffisant, et il va falloir assurer un suivi régulier des dinosaures pour subvenir à leurs besoins. Une tâche qui peut être automatisée si on apprécie les IA capricieuses.

jurassic-world-evolution-2-parc-dinosaures-enclos-construction-bases
Avec un peu d’entraînement, n’importe quel parc peut être aussi bien agencé

Car si la campagne nous apprend les bases du jeu, les 10 petites heures nécessaires pour en arriver à bout ne font qu’effleurer la surface. L’apprentissage se fait donc majoritairement sur le tas. Et une chose est sûre, l’IA n’est pas des plus douées lorsqu’il s’agit d’apporter son aide. Contrairement à la nature, elle à beaucoup de mal à trouver son chemin vers les dinosaures. Il faut alors prendre le contrôle des unités de surveillance et d’intervention, gaspillant inutilement du temps. Ce qui peut être gênant, surtout lorsque l’on ajoute la gestion des employés à celle du parc et de ses activités.

Il faut dépenser sans compter

Aucun parc ne peut tourner sans personnel qualifié, et Jurassic World Evolution 2 ne fait pas exception. Il va donc falloir scruter les compétences de chaque nouveau scientifique afin d’optimiser les niveaux de logistique, génétique et bien-être. C’est grâce à ces compétences qu’il est possible de récolter et créer de nouveaux dinosaures pour le parc. Toutefois, ces employés demandent un salaire conséquent et ont parfois, voire souvent, besoin de congés payés. Ce sont donc des dépenses supplémentaires, qui se cumulent avec les autres besoins du parc.

jurassic-world-evolution-2-fiche-technique-scientifique-statistiques-competences
Un scientifique, avec toutes ses compétences techniques

Pour chaque bâtiment, enclos ou dinosaure, il va falloir cracher de l’argent pour arriver à créer un endroit aussi beau que rentable. Mais cette fois-ci, il faut également penser à vérifier le carburant et l’énergie de chaque bâtiment et véhicule afin qu’ils continuent de fonctionner. Et si, en théorie, l’idée est bonne pour approfondir l’aspect gestion, tout cela ne fait que rajouter des tâches fastidieuses. Heureusement, les aspects financier et énergétiques ne sont pas un problème en mode Bac à sable puisque l’on profite de ressources illimitées.

Il reste possible de paramétrer son monde en ajoutant une gestion de l’énergie, de la santé des créatures ou encore de la météo. Cependant, la possibilité de créer un parc sans avoir à se soucier de ce que l’on dépense est véritablement plaisant. On peut ainsi se permettre de créer le parc de nos rêves, avec des attractions, des stands de rafraîchissement ou d’immenses plaines pour les dinosaures. Ou on peut également se laisser aller à quelques erreurs d’inattention et relâcher des vélociraptors sur les touristes afin de créer une attraction supplémentaire.

Quand le chaos s’invite dans le parc

Mais s’il y a bien un mode de jeu à retenir dans ce Jurassic World Evolution 2, c’est bien la Théorie du Chaos, le test ultime pour tout fan de la franchise. Il existe à l’heure actuelle 5 niveaux, chacun représentant l’un des films de la saga. Le but est simple : éviter la catastrophe dudit film. Pas question de reproduire les erreurs du passé, il faut tout mettre en œuvre pour sauver Jurassic Park, et pourquoi pas y ajouter sa propre touche. L’occasion de corriger les erreurs, mais également d’esquiver 2 heures de scénario prévisible pour ceux qui n’auraient pas vu certains films.

jurassic-world-evolution-2-mode-theorie-du-chaos-scenarios-films
Les célèbres portes accueillant les visiteurs à Isla Nublar

L’accent est avant tout mis sur le besoin des visiteurs qu’il va falloir contenter afin de réussir à rentabiliser le parc. L’objectif est ainsi de créer des parcs avec diverses espèces présentes, une sécurité renforcée, mais surtout réussir à rendre heureux les clients. Et si cette tâche ressemble à beaucoup d’autres dans le jeu, la joie de revoir certaines têtes bien connues réussi à faire parler la nostalgie. Car c’est l’une des forces du titre de Frontier Developments : arriver à reprendre l’essence de la saga Jurassic Park pour la retransmettre au joueur.

Ainsi, que l’on soit fan de la licence d’Universal Pictures, de dinosaures, ou de jeux de gestion, Jurassic World Evolution 2 arrive à combler presque tout le monde. Et même s’il reste certains défauts d’optimisation qui devraient être réglés dans les semaines à venir, avoir une telle liberté de création est rare. Contrairement aux films dont il est tiré, ce titre mérite largement que l’on s’y intéresse, que ce soit pour relever des défis extrêmes ou juste donner vie au parc de nos rêves.

Le bilan du test

gamosaurus-avis-test

Un jeu de gestion maîtrisé, et avec des dinosaures

A part sa campagne anecdotique, Jurassic World Evolution 2 est un jeu de gestion plaisant et complet. Si la multitude de tâche peut paraître abusive, Frontier Developments à chercher à prendre en compte tous les aspects pour offrir une profondeur de jeu toujours plus immersive. C’est un jeu fait pour les fans, que ce soit ceux de la franchise, de dinosaures ou plus globalement de jeux de gestion.

Les points forts

  • La présence d’une centaine de dinosaures
  • Un jeu de gestion très poussé et maîtrisé
  • Il est possible de jouer avec l’ADN
  • Une prise en main facile qui n’exclus pas les nouveaux joueurs
  • Les modes Bac à sable et Théorie du Chaos offrent d’innombrables possibilités

Les points faibles

  • Une IA à la ramasse pour gérer les animaux
  • Trop de tâches à gérer dans les scénarios
  • Des missions répétitives et lassantes
  • Une campagne trop courte qui prépare mal
  • Un manque de contenu par rapport au premier titre
gamosaurus-scroll-to-top-button