window.FAST_CMP_OPTIONS = { domainUid: 'bd333d3d-6c11-5e1c-9db6-880a53267b0b', countryCode: 'FR', policyUrl: 'https://www.gamosaurus.com/politique-de-confidentialite', displaySynchronous: false, publisherName: 'Gamosaurus', bootstrap: { excludedIABVendors: [], excludedGoogleVendors: [], }, jurisdiction: 'tcfeuv2', publisherLogo: function (c) { return c.createElement('img', { src: 'https://www.gamosaurus.com/wp-content/uploads/Gamosaurus/Logos/logo-head-gamosaurus-100-100.png', height: '40' }) }, }; (function(){var e={617:function(e){window.FAST_CMP_T0=Date.now();window.FAST_CMP_QUEUE={};window.FAST_CMP_QUEUE_ID=0;function t(){var e=Array.prototype.slice.call(arguments);if(!e.length)return Object.values(window.FAST_CMP_QUEUE);else if(e[0]==="ping"){if(typeof e[2]==="function")e[2]({cmpLoaded:false,cmpStatus:"stub",apiVersion:"2.0",cmpId:parseInt("388",10)})}else window.FAST_CMP_QUEUE[window.FAST_CMP_QUEUE_ID++]=e}e.exports={name:"light",handler:t}}};var t={};function a(r){var n=t[r];if(n!==void 0)return n.exports;var o=t[r]={exports:{}};e[r](o,o.exports,a);return o.exports}var r={};!function(){function e(t){"@babel/helpers - typeof";return e="function"==typeof Symbol&&"symbol"==typeof Symbol.iterator?function(e){return typeof e}:function(e){return e&&"function"==typeof Symbol&&e.constructor===Symbol&&e!==Symbol.prototype?"symbol":typeof e},e(t)}var t=a(617);var r="__tcfapiLocator";var n=window;var o=n;var i;function f(){var e=n.document;var t=!!n.frames[r];if(!t)if(e.body){var a=e.createElement("iframe");a.style.cssText="display:none";a.name=r;e.body.appendChild(a)}else setTimeout(f,5);return!t}function s(t){var a=typeof t.data==="string";var r={};if(a)try{r=JSON.parse(t.data)}catch(e){}else r=t.data;var n=e(r)==="object"?r.__tcfapiCall:null;if(n)window.__tcfapi(n.command,n.version,(function(e,r){var o={__tcfapiReturn:{returnValue:e,success:r,callId:n.callId}};if(t&&t.source&&t.source.postMessage)t.source.postMessage(a?JSON.stringify(o):o,"*")}),n.parameter)}while(o){try{if(o.frames[r]){i=o;break}}catch(e){}if(o===n.top)break;o=o.parent}if(n.FAST_CMP_HANDLER!=="custom"){if(!i){f();n.__tcfapi=t.handler;n.FAST_CMP_HANDLER=t.name;n.addEventListener("message",s,false)}else{n.__tcfapi=t.handler;n.FAST_CMP_HANDLER=t.name}for(var c in window.FAST_CMP_QUEUE||{})n.__tcfapi.apply(null,window.FAST_CMP_QUEUE[c])}}()})(); La 2.71 est marquée par la refonte du Féca et du Steamer sur Dofus - Gamosaurus
Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
post

La 2.71 est marquée par la refonte du Féca et du Steamer sur Dofus

Avec la première partie de la refonte de l'Almanax.

dofus-la-mise-a-jour-2-71-est-marquee-par-la-refonte-feca-steamer-almanax-evenement-aventuriers-de-l-ombre-maudite

Première mise à jour de l’année, la 2.71 voit plusieurs refontes se chevaucher sur Dofus. Du côté des classes, le Féca et le Steamer sont changés en profondeur, tandis que le Crâ et le Sacrieur trouvent de nouveaux outils. L’Almanax aussi profite de faire peau neuve, avec l’arrivée de nouveaux bonus et offrandes. Et pour les plus courageux, le premier événement a lieu sur le serveur Ombre.

Refontes et équilibrages des classes

En ce qui concerne les modifications apportées aux classes, les grands vainqueurs sont évidemment la Féca et le Steamer. Ces deux-là profitent d’une refonte assez conséquente, censée éclaircir leurs rôles. Le Féca conserve son identité de protecteur, mais devient plus polyvalent avec un jeu de glyphes plus performant. Il peut ainsi faire gagner des résistances à ses alliés, et invoquer de nouvelles entités sur le terrain. Ses voies élémentaires sont revues pour s’orienter vers différents style de jeu.

De son côté, le Steamer profite d’une nette amélioration. Il peut désormais contrôler ses tourelles dans l’état Évolution III, en plus de gagner un sort sur chacune d’elle à ce stade. Embuscade est revu à la baisse, mais Sonar devient une capacité adaptative. Chaque voie se spécialise maintenant dans un domaine, avec la voie feu pour les dégâts de zone, la voie eau pour l’entrave, air pour les dommages de poussée et terre pour les dégâts et les placements autour des tourelles.

Mais on note aussi des changements importants sur le Sacrieur et le Crâ. Ce dernier profite encore de multiples modifications dans son gameplay, gagnant notamment un effet de soin sur le sort Œil pour œil. La Flèche dévorante est une nouvelle fois massacrée, tandis que la Flèche de recul peut se lancer en diagonale. Pour le Sacrieur, le Berserk peut de nouveau être lancé au premier tour, mais donne moins de dommages tout en retirant moins de vie. Les changements sur les autres classes restent mineurs dans la mise à jour 2.71 de Dofus.

Un tout nouvel Almanax, première partie

Avec tous les chantiers commencés pour les 20 ans de Dofus et son portage sur Unity, il fallait bien qu’un nouveau ouvre ses portes. Après la première partie de la refontes des alliances et des guildes, c’est donc l’Almanax qui entame la première phase de son renouveau. La forme ne change pas ici, mais les bonus et offrandes quotidiens sont modifiés. On génère moins de Kamas via les quêtes, mais on gagne des bonus pour les métiers de mage et les songes. Même le Kolizéum à droit à ses journées pour générer des Kolizétons supplémentaires.

Les équilibrages de la 2.71 sur Dofus

En plus de tout ce qui est déjà touché, la mise à jour 23.71 de Dofus touche à l’équilibrage du contenu PvE. Le Tanukouï San, Founoroshi, Père Ver, Koumiho, Éternel Conflit, Kabahal, Servitude, le Roi Imagami et la Reine Amirukam voient leur difficulté baisser. Dans le cas de Founoroshi, c’est l’ensemble de la famille des Foux d’artifices qui se voit touchée. Avec ceci, les joueurs les plus engagés risquent de s’ennuyer, surtout en l’absence de nouveau contenu. Mais il est nécessaire de toucher à ces donjons pour permettre à tout le monde de progresser convenablement.

On voit également quelques quêtes profiter de légère retouches. « Les bandits de Cania » est désormais plus simple à terminer. Il ne faut plus que 9 primatons pour reconstituer la carte, contre 15 auparavant. De plus, les 3 bandits voient leur vie drastiquement baisser. Il en va de même pour Nascherite, de la quête « Un événement inattendu« . Pour la quête « Le piège se referme », Toxine devient plus simple à abattre. Enfin, la quête « Où est passée la 7è compagnie ? » n’est plus nécessaire pour débloquer l’accès au Laboratoire de Brumen Tinctorias.

Et pour en finir avec les équilibrages, la 2.71 de Dofus vient lisser les sorts communs. Les sorts offensifs passent de 4 à 3 PA, ajustant en même temps leurs dégâts. Leur portée minimale est de 1, et leur taux de critique de 10%. Avec cela, le choix d’une variante sera plus stratégique. Enfin, la variante de Libération change du tout au tout. Retour à son premier jet, avec Attraction, qui attire les entités alignées avec le lanceur.

Les aventuriers de l’ombre maudite

A partir du jeudi 28 mars 15h00, jusqu’au dimanche 28 avril 23h59, les joueurs pourront profiter d’un événement unique sur le serveur épique. Tout personnage créé à partir de cette date peut interagir avec un PnJ lors du tutoriel pour entrer dans l’événement. Celui-ci coupe toute interaction possible avec des personnages ne possédant pas la marque maudite. Il faudra donc s’allier à tous les joueurs la possédant, et se battre ensemble pour venir à bout des dangers du serveur.

Il s’agit d’un événement à la fois compétitif et communautaire qui voit s’affronter les guildes. Celles-ci profitent de l’avancée des joueurs présents pour accumuler des points. La mort étant définitive, l’entraide est plus que conseillée pour venir à bout de l’événement. Pendant 4 semaines, chaque joueur se démarquant comme un pionnier en réalisant un exploit dans les premiers fera progresser sa guilde. A la fin de l’événement, seule une petite poignée profitera des récompenses.

0
Donnez votre avis dans les commentairesx