Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
post

Rockstar se repense et confirme une femme en protagoniste de GTA 6

Bonnie and Clyde à Miami.

rockstar-changement-gta-6-femme-protagoniste

Journée chargée pour Jason Schreier. Après l’état pas folichon rapporté du remake de Star Wars : Knights of the Old Republic, le journaliste de Bloomberg revient cette fois-ci avec des nouvelles concernant GTA 6. Et raconte, à travers une vingtaine de témoignages, comment Rockstar Games essaye depuis plusieurs années de changer sa culture d’entreprise.

Ce n’est un secret pour personne, l’image de Rockstar a été grandement écornée ces dernières années. L’état dramatique de la trilogie GTA sortie l’année dernière n’étant que le dernier épisode en date. La sortie en 2018 de Red Dead Redemption 2 avait déjà mis le feu aux poudres. Il faut dire qu’avoir un des fondateurs du studio qui se vante de ses équipes enchaînant les « 100 heures par semaine » pour terminer le jeu avait été la sortie de trop. Poussant des centaines d’employés à témoigner sur leurs conditions de travail.

Depuis, Rockstar a essayé de réagir, et se réinventer. C’est en tout cas ce que rapportent les témoignages recueillis par Bloomberg. Une vingtaine de personnes ayant travaillé ou étant encore au sein de la société, témoignant néanmoins tous sous couvert d’anonymat car pas autorisés à parler publiquement. Mais les faits seraient là, et la transition entre un boy’s club et une véritable entreprise serait en cours.

On apprend ainsi que des efforts ont été consentis au niveau des emplois du temps, avec la requalification de nombreux intervenants externes en employés à temps plein. Des managers abusifs ont été également poussé vers la sortie. Et un mode de GTA Online intitulé Cops ‘n’ Crooks a même été annulé, jugé de mauvais goût au moment du meurtre de George Floyd par un agent de police à l’été 2020.

Changement de plan pour GTA 6

Cette nouvelle culture d’entreprise a évidemment impacté le développement de GTA 6. Au début des travaux en 2014, le jeu pensé sous le nom de code Project Americas voulait faire encore plus gros que ses prédécesseurs. Des territoires gigantesques, inspirés des étendues d’Amérique du Nord, et donc un open world encore plus grand. Entre temps, Rockstar a revu ses ambitions un peu à la baisse. Pour ainsi offrir aux équipes un projet plus humain. Le cadre de GTA 6 serait donc une Miami fictive, comme pour Vice City.

Mais avec un twist. Jason Schreier rapporte ainsi que Rockstar veut désormais mettre à jour le jeu en permanence, ajoutant régulièrement de nouvelles villes et missions. L’idée étant de réduire le crunch durant les derniers mois de développement. Le jeu resterait extrêmement vaste, avec beaucoup plus de lieux en intérieur que dans les précédents GTA.

Et la révélation la plus fracassante est liée au casting de GTA 6, qui intègrerait pour la première fois un personnage féminin. Une bonne nouvelle tant la franchise était bloquée dans cette culture de bonhomme vivant leurs aventures entre couilles. Pour GTA 6, on suivrait donc un duo inspiré de Bonnie Parker et Clyde Barrow, avec une héroïne latino-américaine. Si on repassera pour l’originalité, on saluera néanmoins la démarche. Rockstar aurait également arrêté les plaisanteries lourdingues sur les groupes marginalisés.

Est-ce que tous ces changements permettront de garder un jeu à l’esprit GTA ? Certaines sources internes ne cachent pas leur inquiétude, se demandant à quoi ressemblera un jeu qui a peur de froisser n’importe quelle sensibilité. Les autres quant à elles s’interrogeant sur la possibilité de faire un pastiche d’une Amérique déjà devenue une parodie d’elle-même.

gamosaurus-scroll-to-top-button