Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors
post

Test de Tactics Ogre : Reborn, à la hauteur du monument

Toujours aussi fort, toujours aussi dur, mais un peu plus abordable.

test-avis-tactics-ogre-reborn-remastered-pc-ps4-ps5-switch

Décidément très actif en cette fin d’année, Square Enix continue de faire le tour de son catalogue pour remettre des licences au goût du jour. Mais, autant rassurer tout de suite, si la qualité n’a pas été forcément au rendez-vous récemment, ce n’est absolument pas le cas ici. Voici donc Tactics Ogre : Reborn, apportant une version moderne digne de ce nom, tout en prenant le temps d’améliorer certains points.

Ce test a été réalisé sur PS5 avec un code fourni par l’éditeur

Un peu de remise en contexte avant de poursuivre. Car on ne parle pas ici de n’importe quelle licence. Si Tactics Ogre dispose d’une telle côte, même plus de 25 ans après, c’est que le jeu a posé les bases pour tous les RPG tactiques qui ont suivi. A commencer par Final Fantasy Tactics, une petite saga dont vous avez surement entendu parler. Et cela grâce à un scénario d’une force rare, avec une dimension énorme. On parle ici d’une histoire qui, partant du désir d’une jeunesse de libérer son territoire, va aborder toutes les cruautés du monde, sans jamais trop en faire. Un script dense, très dense, et peut-être même un peu trop dense dans ses premières heures, tant les thématiques sérieuses abordées sont nombreuses.

Pour réellement saisir toute l’ampleur de la chose, il faut donc faire l’effort de se concentrer, ce qui laissera forcément quelques personnes sur la touche. Surtout quand on dispose à côté d’un titre qui introduit une horde de mécaniques, elles aussi indispensables à retenir, tant dans la gestion des unités ou des combats.

L’enjeu est de taille

Pour autant, le jeu en vaut la chandelle. Car Tactics Ogre : Reborn propose un système de combats au tour par tour sublimé par un arsenal de classes, compétences et autres aléas sur la carte. Un ensemble d’ailleurs mieux géré que sur les précédents portages, avec des mécaniques parfois allégées – ce qui ne veut pas forcément dire simplifiées pour autant. On pensera notamment à la gestion des KO, qui reprend une forme vue dans FFT. Une unité au tapis a 3 tours pour être ressuscitée, sous peine de mort. Exit donc les cœurs de la version PSP, qui faisaient perdre tout sentiment de danger. La très controversée montée de niveau a elle aussi été revue, pour se concentrer sur les unités et non leurs classes.

Autre mécanique améliorée, chaque unité peut désormais équiper n’importe quelle arme, pour peu qu’elle puisse s’en servir. Mais l’expérience du groupe est capée en fonction de l’avancée dans la quête principale, histoire de maintenir la difficulté à un niveau constant. Le but est évidemment de ne pas perdre les nouveaux venus tout en offrant une expérience au plus proche de l’originale, mais avec quelques options d’accessibilité. Comme la possibilité d’aller faire de la reconnaissance pour analyser le champ de bataille avant un combat, ou de revenir quelques tours en arrière pour corriger une erreur.

Un peu de jeune dans du vieux

Bref, on a ici un titre qui fait l’effort de se montrer moderne, sans pour autant oublier d’où il vient. La lisibilité elle aussi a le droit à un petit coup de pouce, et c’est particulièrement visible dans l’interface. Des petites icônes par-ci, par-là pour indiquer un rapport de force et les conséquences d’une action, comme ce qui est la norme de nos jours. Cela retire un peu de difficulté artificielle au jeu, puisque les mauvaises surprises ne sont plus légion. Mais les batailles sont loin d’être une promenade de santé pour autant.

tactics-ogre-reborn-indication-combat
Ça change la vie

On regretterait presque que tous les autres aspects hors combat n’aient pas eu le droit à la même attention. Car les passages au magasin ou de recrutement sont eux toujours bloqués derrière une avalanche de menus, et deviennent rapidement fastidieux. Mais rien de bien dramatique, et cela n’empêche en rien de se concentrer sur le reste. D’autant plus que tout se passe avec comme accompagnement une bande-originale réorchestrée du plus bel effet, et qui fait tout oublier.

Alors oui, on n’ira pas conseiller Tactics Ogre : Reborn à un néophyte des Tactical-RPG. Avec sa difficulté constante, et son ton lourd, il apparaîtra très vite trop massif pour un débutant du genre. D’autant plus qu’hormis les cartes de tarot remplissant aléatoirement la carte et apportant des bonus et malus temporaires ou parfois permanents, il s’agit là d’un jeu qui n’aura jamais de brin de folie. Il n’est pas là pour ça. A ceux que cela pourrait décourager, on conseillera donc de d’abord faire leurs armes sur d’autres tacticals. Triangle Strategy apparait par exemple comme une porte d’entrée beaucoup plus abordable, avec une difficulté bien moindre mais un scénario lui aussi imposant. Puis, si la découverte est agréable, de s’attaquer ensuite au monument du genre.

Le bilan du test de Tactics Ogre : Reborn

gamosaurus-avis-test

Un peu d’accessibilité qui ne nuit en rien à la grandeur

Gardant tout son charme d’antan, Tactics Ogre : Reborn reprend ce qui a fait de Tactics Ogre un monument du tactical, en le rendant bien plus abordable. S’il ne devient pas pour autant le premier contact idéal avec l’univers, pour lequel on préfèrera sans doutes un titre un peu moins riche ou imposant, il offre à tous les amoureux du genre un remake indispensable, d’une rare qualité.

Les points forts

  • Le scénario, toujours aussi fort
  • Désormais avec toutes les armes d’un tactical moderne
  • Une interface revue au goût du jour
  • La BO réorchestrée, un régal pour les oreilles

Les points faibles

  • Un peu long à démarrer
  • Quelques fonctionnalités encore un peu fastidieuses
  • Peut manquer d’un brin de folie

Comprendre notre système de notation

gamosaurus-scroll-to-top-button