Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
post

Test de Lemnis Gate, un FPS dans l’air du temps

Défendez, attaquez et anticipez les coups de vos adversaires en incarnant l’un des 7 agents lors de chaque boucle temporelle.

vignette-lemnis-gate-test-jeu-avis-fps-strategique-tour-par-tour-tactical

Très intriguant depuis son annonce à l’E3 2021, le FPS temporel de Rathloop Games Canada a réussi un tour de force en proposant un mélange entre jeu de tir et tour par tour. Ce n’est pas par sa direction artistique que Lemnis Gate brille, mais par tous les autres aspects que l’on a pu découvrir dans ce test. Un jeu de stratégie atypique qui utilise les bons côtés du tour par tour pour proposer une expérience unique.

Ce test de Lemnis Gate a été réalisé sur PC avec une clé fournie par l’éditeur.

Les parties de Lemnis Gate se jouent en 5 manches pendant lesquelles les joueurs se relaient. 25 secondes par manche, 7 agents à incarner et différents objectifs à réaliser. Seul face à votre adversaire, il va vous falloir ruser et établir diverses stratégies pour parvenir à vos fins sans vous faire dépasser. Mais attention à ne pas vous focaliser sur la réaction uniquement.

Un entraînement rapide mais intense

Avant de se plonger dans le grand bain, Lemnis Gate propose un entraînement pour vous familiariser avec les objectifs et les 7 agents. Le but : vous préparer rapidement à affronter d’autres joueurs. On découvre alors 4 types de missions, la domination de point, la collecte de matériaux, l’attaque ou la défense d’objectifs et le match à mort. Il va donc falloir user du bon agent pour chaque type de mission, mais surtout au bon moment.

lemnis-gate-agents-tous-les-personnages-jouables
Tous les agents de l’initiative Lemnis Gate, jouables lors des parties

Chaque partie se déroule en 5 manches pendant lesquelles les joueurs s’affrontent au tour par tour. Lors de chaque manche, il faut choisir un nouvel agent à incarner, ceux déjà utilisés ne pouvant être rejoués. Le premier peut ainsi aisément atteindre les objectifs, mais dès que son adversaire prend les rênes, la stratégie commence. Toujours en conservant en tête les objectifs principaux, il faut défendre l’agent précédent, s’occuper des personnages adverses, mais surtout anticiper leurs prochaines actions. Le choix de l’agent est donc primordial selon la situation, afin de répondre aux actions adverses et préparer son prochain coup.

En contrepartie, le côté jeu de tir du titre est laissé en arrière-plan, afin de ne pas surcharger le joueur de mécaniques. Les armes et équipements spéciaux peuvent donc avoir un ressenti assez médiocre par moment, mais rien de suffisamment impactant pour gâcher le plaisir de jeu. C’est le côté stratégique qui ressort de chaque partie, mais surtout la prise de décision permettant de se sortir de toutes les situations en choisissant le bon agent au bon moment.

Observer son adversaire et se jouer de lui

On ne bénéficie que de 25 secondes de jeu par agent lors de chaque partie. Seuls 5 d’entre eux vont sur le terrain, il faut donc les utiliser à bon escient. Trouver la bonne combinaison à utiliser, mais également s’adapter aux actions adverses est donc la clé de la victoire. Observer et analyser les mouvements de son adversaire pendant son tour est également essentiel. Mais il va falloir rester proactif pour ne pas se laisser dominer tout du long.

Se préparer en amont est donc quelque chose d’important, que ce soit en imaginant une stratégie par carte ou par mode de jeu. Grâce à cela, la prise de décision est plus rapide et permet d’établir plus rapidement un contre pour remplir les objectifs. Et puisque les agents joués dans les manches précédentes restent présents avec leurs actions enregistrées, il devient possible de s’en servir. Le robot Karl en est un parfait exemple, avec son orbe de protection qui peut permettre de protéger les futurs agents qui viendront s’y réfugier.

On compte d’ailleurs une répartition des rôles assez équilibrée, avec 3 personnages défensifs, 2 offensifs et 2 spéciaux. Mais si les stratégies et possibilités sont très nombreuses, le nombre limité de personnages rend rapidement l’innovation complexe. Heureusement, la construction des cartes et les différents modes de jeu permettent de mettre en lumière les compétences de chaque agent.

lemnis-gate-karl-agent-personnage-robot-defense-orbe-de-protection
Karl, le robot protecteur

Exploiter les personnages en fonction de la carte

Parmi les 8 cartes du jeu, chacune est destinée à accueillir un mode de jeu. Caldera, Solitude et Marais Hurlant se jouent en Recherche et Destruction, un mode où un joueur doit défendre deux points, et l’autre les détruire. Les cartes Chimera, Arbor et Antre du Démon, elles, permettent de découvrir le mode Domination, où il faut capturer et défendre 3 points. Enfin, les Plaines d’Iridum et la Carrière se concentrent sur la Récupération de MX, où il faut trouver et rapporter la matière à sa base.

lemnis-gate-carte-antre-du-demon-mode-domination-capture-de-point
L’Antre du Démon, une carte dans toute sa complexité

Cependant, tous les agents ne sont pas forcément bons à choisir selon le mode de jeu. Toxine et Chrono, par leurs faibles dégâts sur les objectifs, sont assez complexes à utiliser en Recherche et Destruction. Ils sont bien plus efficaces en mode Domination, à l’instar de Vendetta et sa tourelle déployable. Carnage et Kapitan, eux, aiment le mode Recherche et Destruction grâce à leurs explosifs. Enfin, Rafale est quant à lui plus polyvalent, même si sa capacité à dash le rend plus efficace en Récupération de MX.

Mais malgré ça, tous les agents conservent un bon potentiel sur chaque carte grâce à leur construction. Jouant avec obstacles et verticalité, surprendre son adversaire devient un jeu d’enfant. Mais on trouve également des propulseurs permettant d’accélérer la cadence et s’approcher plus rapidement d’un point. Grâce à cela, mais également aux différentes capacités des agents, il est rare de vivre la même partie sur Lemnis Gate. Cela rend le jeu rapide, nerveux, facile à prendre en main et pourtant difficile à maîtriser.

A l’heure actuelle, Lemnis Gate propose un gameplay atypique et plaisant, mais qui dévoile ses limites très rapidement. Avec un casting un peu faible, on ne peut qu’espérer que de nouveaux agents ou de nouvelles armes sortiront à l’avenir pour étoffer le tout. L’ajout de cartes pourrait également permettre de renouveler l’expérience, en proposant une construction plus plate, mettant en avant de nouvelles stratégies.

Le bilan du test

gamosaurus-avis-test

Un FPS stratégique atypique, plaisant et amusant

Avec un côté FPS moyen, mais suffisant pour ne pas être frustrant, Lemnis Gate se repose essentiellement sur les stratégies préparées en amont et la prise de décision. Il est facile de se laisser prendre au jeu grâce aux cartes bien pensées, et aux modes de jeu exhibant leur level design. C’est un jeu atypique qui permet d’explorer de nouvelles mécaniques mais surtout de renverser une partie grâce aux actions des boucles précédentes.

Les points forts

  • Des personnages uniques…
  • Un jeu stratégique équilibré
  • Des cartes bien designées
  • Un mode entraînement complet

Les points faibles

  • … Dont on a vite fait le tour
  • Un FPS quelconque
  • Une direction artistique vue et revue
gamosaurus-scroll-to-top-button