Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
post

Notre test de ROOT, la stratégie au cœur de la forêt

Root est un jeu de plateau, mais est aussi disponible sur vos écrans ! Mais cette édition en vaut-elle le détour ?

Notre test de Root, la stratégie au cœur de la forêt

Amateurs de jeux de plateau en multijoueur, Root devrait satisfaire votre soif de jets de dés et mécaniques tordues ! Fidèle adaptation de son édition physique, parcourons cette version pour répondre à une unique question : en vaut-elle le détour ? La rédaction vous partage son test !

Avant-propos : Une adaptation directe du jeu de plateau

Nous sortons tout juste de confinements successifs et les fêtes en amis ont pu reprendre. Cette situation mondiale a eu de nombreux effets, dont une numérisation plus massive des jeux de plateau, ne pouvant plus rassembler. Root, même si son développement a commencé un peu plus tôt, répond donc finalement à ce cahier des charges d’un « boardgame » maintenant accessible sur Steam et jouable, en ligne, sans avoir à sortir la boite et ses (très) nombreuses pièces. Pour ce test, nous avons bien évidemment testé la version plateau, mais nous concentrerons cet article uniquement sur le contenu du jeu sur Steam et ses possibilités.

Root sur PC – Un jeu de plateau sans avoir à sortir les pièces !

Une première (et récurrente) critique découlant de ce statut est tout simplement le prix. Un jeu de plateau coute cher, et on peut deviner que pour éviter de trop le concurrencer, les tarifs de la version numérique ont trinqué. Si celle-ci est disponible pour 12€49, on monte très rapidement avec les DLC disponibles et prévus, respectivement à 4€99 et 8,19€. En sachant qu’un joueur doit posséder le jeu pour jouer (Il est bon de le préciser), faire une partie avec les dernières extensions devient vite couteux. On arrive, pour 4 ou 5 joueurs, à un cout total étrangement proche de l’édition physique. Sans DLC, le prix de base est aussi assez piquant. Le contenu reste de plus limité, avec un nombre de factions réduit et peu de challenges en solo. A réserver plutôt si vous souhaitez faire participer des amis, et en attendant les soldes Steam de l’été.

C’est quoi Root ? – Présentation générale

Root est un jeu de plateau en tour par tour sorti il y a quelques années, en 2018. Il a reçu un très bon accueil critique, ramenant de nombreuses récompenses (plus d’une vingtaine) pour le studio Leder Games, aussi connu pour Oath, Fort ou Vast. Ce dernier a mis toute sa patte artistique pour l’occasion, permettant de profiter de magnifiques illustrations autant sur plateau qu’en jeu malgré un passage 3D qui ne semble pas convenir à tout le monde. La version numérique est quant à elle disponible depuis 2020 et subit régulièrement des mises à jours pour corriger les bugs présents, améliorer le gameplay et suivre les extensions du jeu de plateau.

Root version Plateau
Root version Plateau

Jouable jusqu’à 4 joueurs (6 avec les extensions/DLC), Root propose un environnement de stratégie en foret, montagne ou accolé à une rivière. Votre but ? Accumuler 30 Points de victoire en affrontant, convainquant ou trahissant les autres factions. Le jeu brille ainsi non seulement par ses visuels, mais aussi avec un système de combat autant équilibré que léché et développant de vrais conflits, souvent indirects, entre les participants. Qui aurait pu penser que des lancers de dé pouvait être justes ?

Les factions de Root

Le cœur du jeu repose sur votre choix de faction. Il y en a 4 par défaut et 2 sont disponibles en DLC (Riverfolk Expansion). Elles proposent chacune une expérience complète et unique, changeant drastiquement les stratégies malgré des racines (ahah) communes et un même environnement de jeu. Autre point positif : elles sont toutes à peu près équilibrées ! Il existe évidemment des raccourcis vers la victoire, mais ils n’empiètent pas sur le plaisir la plupart du temps. Notez que si vous avez l’extension, Leder Games ainsi que la communauté mettent en place des « compositions » imposant certaines factions pour encore plus profiter de l’aspect politique du jeu.

Marquise de Chat

Le règne en place. Votre but est de maintenir votre emprise sur les lieux. De nombreux guerriers sont déjà placés en début de partie, mais ils sont dispersés et le conflit sera inévitable avec les autres. Construisez, encaissez et tentez de maintenir votre influence tout en générant des points de victoire.


+ Idéale pour les débutants
+ Simple à prendre en main
+ Gameplay linéaire
– Frustrant si vous jouez en belligérant

La Canopée

Le système émergent. Vous devez gérer votre groupe politiquement en changeant de dirigeant et gérant les doctrines à prendre, imposant des actions à prendre durant votre tour. SI vous ne respectez pas vos engagements, gare au renversement de votre gouvernement !


+ Stratégie à chaque tour
+ Complexité normale et gratifiante
+ Gameplay blitz
– Il est important de bien prévoir ses tours à venir
– Très punitif dans le cas contraire

Alliance de la foret

Les résistants. Vous luttez contre tous en essayant de ramener le plus de clairières à votre cause. Vous serez ainsi une cible de choix, mais en contrepartie, aurez de bons outils pour répliquer !


+ Complexité normale et gratifiante
+ Gameplay plus vicieux
– Frustrant pour les autres joueurs s’ils vous ignorent.

Le Vagabond

Electron libre. Vous vous baladez à votre bon vouloir en accomplissant des quêtes, aidant les autres joueurs ou au contraire en leur tapant dessus ! Un mode RPG, vrai jeu à part, mais horriblement efficace avec de nombreuses possibilités de gameplay via les variantes de Vagabond proposés !


+ Diversité au niveau du gameplay
+ Liberté sur la stratégie à prendre
+ Facile à prendre en main
– Moins amusant si 2 ou plus vagabonds dans une partie

Culte des lézards – DLC

Les religieux. Votre expansion est insidieuse et vous évitez autant que possible la confrontation. Votre but ? Vous étendre le plus loin possible.


+ Complexité élevée
+ Gameplay très vicieux
+ Grand part de stratégie
– Sans doute la faction la plus « faible » même si elle reste équilibrée. Vous devrez privilégier des compositions pré-faites pour les voir vraiment briller.

La compagnie de la rivière – DLC

Les marchands. Comme les lézards, votre point de vue sera plus neutre puisque les factions permettront de faire des bénéfices ! Vous pouvez louer des bateaux, vendre des cartes et même des guerriers !


+ Gameplay pour les plus indécis en stratégie
+ Facile à prendre en main
– Frustrant si vous êtes ignoré / n’êtes pas assez convaincant.

Déroulé d’une partie

Le jeu se déroule en tour par tour. Les factions jouent les unes après les autres, dans un ordre prédéterminé selon la composition. Chaque joueur dispose d’une plaquette accessible détaillant ses potentielles actions. Si le jeu de plateau demande beaucoup de concentration, un grand point positif de l’édition numérique est la simplification des mécaniques, explications et effets. D’un clic, vous disposez des informations à savoir et le déroulé de votre tour est explicité très simplement, avec la possibilité de revenir en arrière pour certaines actions ! Cela exclut évidemment les combats, nécessitant des jets de dés.

Combat - Root
Un combat aux dés

Un tour se divise en 3 phases : Aurore, Jour et Crépuscule. Chaque faction suit une ligne se déroulant au fil du tour, et que l’on appréhende très vite. L’interface est très claire et permet de rapidement identifier ce que vous devriez faire. En une partie, il est possible de comprendre complétement le système de jeu !

Vers la victoire !

Pour revenir aux conditions de victoire, il est possible au choix de remporter en accumulant 30 points de victoire, ou d’accomplir une carte domination. Ces dernières se récoltent en piochant et demandent d’effectuer une action précise, comme posséder une certaine région de la carte. Durant les parties de test, elles se sont relevées équilibrées dans la plupart des cas, mais aussi totalement injustes si un joueur a suffisamment de chance sur la carte enneigée (placement aléatoire des clairières).

Victoire! - Root
Victoire ! – Root

Mais qu’est-ce qu’une clairière ? Tout simplement un cercle sur le plateau de jeu qui peut être contrôlé par une faction. Chacune possède ses conditions pour imposer sa couleur, mais l’idée reste la même. Elles peuvent être d’un parmi 3 types : Renard, Souris et Lapin. Peu importe votre faction, elles sont essentielles pour gagner des points de victoire puisqu’elles offrent de la main d’œuvre. En effet, votre pioche vous fera correspondre vos cartes à ces couleurs et vous pourrez, si vous avez le contrôle du bon nombre de clairières, déclencher les effets indiqués sur chacune.

Cette phase de fabrication vous octroie des points de victoire ainsi que des objets que le Vagabond pourra vous demander, ou voler (selon son mode de jeu). Petite exception : Les cartes Oiseaux. Ces dernières sont génériques et s’intercalent peu importe votre clairière. Un petit bonus de bienvenue pour les moins chanceux.

Root Vagabond
Carte Enneigée – Gameplay Vagabond

Root : Qu’est-ce qu’on en pense ?

Les présentations faites, Root tient en lui de solides arguments. Avec une très bonne version plateau, les spécificités PC suivent-elles les besoins et attentes légitimes d’une adaptation ? Le gameplay est-il bien conservé ?


Apparence, Ambiance et Graphismes

Autant l’apparence du jeu de plateau est uniformément réussie, autant on peut être plus réticent sur ce passage en 3D. Le style graphique reste le même, mais semble moins accepté selon les joueurs. L’aspect fidèle mais déformé par des modèles simplifiés a son effet et on comprend une certaine réticence. Outre les personnages, l’aspect graphique reste très soigné et on garde la même direction sur les cartes et illustrations. La musique, même si peu diversifiée, fait aussi très bien son travail et pose l’ambiance sylvestremédiéval avec succès.

Habitué ou non à la version jeu de plateau, Root est très intuitif et attrayant. Vous arriverez sans problème à prendre vos aises sans connaitre ce qui existe déjà, ou au contraire récupérer vos acquis en quelques parties. On saluera ici le travail d’adaptation de Dire Wolf, chargé du portage et ayant notamment travaillé sur la version PC de Pokémon TCG.

Le gameplay en détail

Root se divise en deux contenus distincts : Solo avec les challenges et Multi entre amis ou des inconnus. On peut saluer l’existence d’un mode pour jouer seul sur un jeu multijoueur à l’origine, même si cela rend caduque par l’occasion la première extension. En version plateau, c’est une extension solo pour un jeu en étant dépourvu et sur écrans… on a un peu de mal à comprendre si ce n’est une poignée de challenges supplémentaires.

Root - Factions de base

Quoiqu’il en soit, ces derniers sont assez fournis, notamment grâce à une petite mise à jour gratuite il y a quelques mois. Ils restent toutefois peu nombreux par rapport au prix du jeu, si vous restez seul. On peut aussi critiquer le manque de vrai contenu, le mode solo actuel se résumant plus à des dérivations imposées d’une partie classique. Néanmoins, l’IA vous proposera du fil à retord. Relativement équilibrée, elle évolue correctement selon la difficulté choisie malgré quelques impressions de « hivemind » dans les défis avancés.

C’est bien en ligne que Root s’illustrera le mieux. Les différents modes proposent des parties efficaces et rapides, simples à mettre en place. Vous arriverez très souvent à enchainer les possibilités, trouvant votre faction favorite et avec toujours le moyen de varier les plaisirs. Les enjeux stratégiques s’expriment parfaitement et incitent vraiment à se prendre au jeu. Dans tous les cas, on retrouve le plaisir du jeu entre amis autour d’une table. Un point positif non négligeable rendant le jeu indispensable pour les possesseurs de la version plateau… s’ils ont les moyens de dépenser à nouveau !

Nouveaux DLC et sortie sur Nintendo Switch

Si vous souhaitez attendre encore avant de prendre le jeu, vous pourriez être tenté par le prochain DLC à venir. « The Underworld Expansion » ajoutera 2 nouvelles cartes ainsi que les factions Taupe et Corbeau. Déjà disponible en version plateau, on sait déjà qu’elle est réussie avec des gameplays intéressants à exploiter. Il faudra toutefois attendre avant de la voir numériser, l’extension Riverfolk étant toute récente. On se consolera avec des mises à jour assez régulières même si restreinte en contenu ; il faut bien inciter à acheter le contenu supplémentaire.

En parallèle, vous pourriez aussi être tenté par les versions mobiles du jeu. Avec en plus une version Switch à l’horizon, il est plus qu’agréable de pouvoir jouer à un grand jeu de plateau (et sa centaine de pièces) du bout du doigt et en quelques secondes !

Root - Factions DLC

Le bilan du test

À essayer entre amis

En bref, Root est un bel exemple d’adaptation de jeu de plateau. L’expérience proposée est unique, tout en s’inscrivant dans un entre-deux physique/numérique très spécial mais appréciable. On regrettera un petit manque de contenu pour le prix. Entre amis, il reste cependant largement compensé.

Les points forts

  • Le design et l’ambiance
  • Le gameplay unique et bien pensé
  • Le jeu en multi

Les points faibles

  • Le prix pour la quantité de contenu
  • L’IA dans certains challenges