Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
post

Preview : On a essayé Elyon, le MMOARPG centré PvP

Prenez part à la guerre opposant Vulpins et Ontaris pour le contrôle d’un portail unique, et empêchez les Apôtres Sombres d’envahir le monde.

vignette-test-elyon-mmoarpg-mmorpg-arpg-action-rpg-preview-pc

Débarqué en fin d’année 2020 en Corée, le dernier MMO de Krafton (NDLR : anciennement Bluehole Studio) arrive en occident dès le 28 septembre 2021. Pour bien préparer le terrain, le studio a proposé plusieurs bêta afin de s’adapter à ce nouveau public. Nous avons ainsi pu prendre part à l’aventure sur Elyon, et nous intéresser à ses différents aspects pour cette preview.

Cette preview d’Elyon a été réalisé sur PC avec une version fournie par l’éditeur lors de la Closed Beta Test 2. Quelques éléments sont susceptibles d’être modifiés lors de la sortie officielle.

Elyon est un MMO très loin des carcans occidentaux dans son design. Proposant un gameplay plus nerveux, il récompense bien plus grassement le joueur investi. Et cette recherche constante de l’optimisation ultime se ressent dans tous les affrontements entre joueurs.

Un univers prétexte et délaissé

On le comprend dès les premières minutes de jeu, tout ce qui existe autour du gameplay est purement accessoire. Les cinématiques peinent à se jouer correctement, faisant apparaître et disparaître aléatoirement certains éléments par moment. Parfois les protagonistes cessent totalement de se mouvoir, avant de finalement enchaîner les 5 actions qui leurs étaient destinées en moins d’une seconde. Des défauts que l’on doit au moteur de jeu, l’Unreal Engine 3, mais qui offre tout de même des décors grandioses pour son âge. L’immersion n’est donc pas au cœur du jeu, et les dialogues ne rattrapent absolument pas cela.

elyon-factions-vulpins-ontaris-guerre-pvp
Les deux factions à s’affronter sont les Vulpins et Ontaris

L’histoire d’Elyon n’est qu’un prétexte pour justifier la guerre des factions. Son intérêt est vite limité, et les requêtes répétitives des différents personnages ne font que renforcer l’ennui. Il ne s’agit cependant pas du premier MMO de ce genre à faire ce choix, même si cela aurait pu l’aider à sortir du lot. Toutefois le jeu ne lésine pas sur les activités annexes, ne limitant pas la progression à de simples massacres.

Cela peut avoir de quoi rassurer grâce aux combats très dynamiques et impressionnants. Mais passé l’effet d’admiration face à ces belles animations, on se retrouve bien vite limité par un système de combos où le jeu vous indique quoi faire. Une fois un sort lancé, il ne vous reste alors plus qu’à vous laisser guider par les boutons affichés. Heureusement, avant d’atteindre le niveau 42 tant recherché, il est possible de se pencher sur les différents aspects qui vous permettront de rendre votre héros unique.

Une personnalisation très poussée

Orienté autour des guerres de factions et du PvP haut niveau, Elyon offre de nombreuses manières de personnaliser l’expérience de jeu. Chaque classe possède ainsi un panel de 40 compétences différentes, toutes ayant 4 variantes possibles. Il va donc falloir choisir 9 compétences ou variantes, tout en respectant le nombre de points d’attributs disponibles. Ces derniers s’obtiennent grâce aux runes de votre équipement et leurs niveaux.

Mais ce n’est pas la seule utilité de ces gemmes, qui offrent également des attributs bonus selon leur couleur. Plus vous cumulez de niveaux d’une même couleur de gemme, plus vous débloquez de compétences passives pour votre personnage. Ces attributs de rune sont un moyen supplémentaire de renforcer son avatar en se focalisant sur un aspect spécifique, que ce soit la protection, l’assaut ou encore le support.

elyon-attributs-de-runes-competences-passives
Le système d’attributs offre une grande variété de modifications

Elyon propose une personnalisation vraiment complète des personnages, avec des combinaisons très variées. Les différentes classes dévoilent ainsi tout leur potentiel dans les guerres de factions, très prenantes au demeurant. Mais elles se sont malheureusement présentées bien tard, cachées derrière un farming intensif. Et en l’absence d’un quelconque challenge PvE lors de cette Bêta, il n’y avait donc pas grand chose de plus à faire.

Une progression complexe et éreintante

Car s’il y a bien quelque chose qu’Elyon demande, c’est un investissement conséquent. Toutes les activités annexes servant à préparer l’optimisation à haut niveau, il ne faut négliger aucune d’elle pour rester compétitif. Les boss de monde par exemple, bien qu’assez secondaire, permettent tout de même d’accumuler de nombreuses ressources. Il ne faut donc pas hésiter à se jeter dessus lorsque l’un d’eux est activé. Ils restent cependant bien moins importants que les métiers, jouant un rôle peut-être un peu trop central dans le jeu.

Et c’est probablement le point qui fera fuir la plupart des joueurs : le farm est intensif. Il n’est pas question d’avoir du temps à consacrer pour autre chose, l’investissement doit être total.  Il faut ainsi ramasser des herbes, couper du bois, miner et encore confectionner des potions, des armes et armures. Tout cela prend un temps considérable qui, on l’espère, sera revu à la baisse pour sa sortie. La machinerie est d’autant plus frustrante que la plupart des matériaux fabriqués sont inutilisables, et bons uniquement à la vente.

elyon-farm-intensif-recolte-bucheron
Pour préparer cette preview d’Elyon nous avons exploré beaucoup d’aspects, dont le farm

Malheureusement, même cet aspect demande d’être étudié, car pour rentabiliser toutes ces créations, il ne vaut mieux pas les vendre à des PNJ. Direction alors le tableau des ventes, présentant la côte actuelle d’un matériau dans les différentes régions. Le prix de vente ne cessant de fluctuer, à vous de spéculer pour trouver le meilleur lieu où vendre vos objets. Toutefois, cet investissement est assez vite récompensé grâce aux différentes possibilités pour personnaliser votre personnage.

Nos premières impressions

gamosaurus-avis-test

A éviter si vous n’aimez pas passer votre temps à farm

Se focalisant sur l’optimisation en vue des affrontements PvP, Elyon est un jeu qui demande un investissement conséquent. La narration est tertiaire, ne servant que de prétexte, et rendant l’expérience très peu immersive. Les combats sont très dynamiques, même s’ils se limitent souvent à appuyer sur les boutons qui clignotent à l’écran. Il semble donc être parti pour être un jeu de niche, avec un côté PvP très développé au détriment de son univers.

gamosaurus-scroll-to-top-button