Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
post

Google ferme déjà les studios de développement de Stadia

Google ferme ses studios de développement de jeux vidéos pour se concentrer sur sa plateforme Stadia.

google-fermeture-studios-stadia

Il n’aura fallu qu’un peu plus d’un an pour que Google décide d’arrêter les frais avec Stadia. Lancé en fin 2019, le service de cloud gaming devait être soutenu par les studios Stadia Games & Entertainement, censés alimenter le projet en jeux et la rendre attractive par rapport à PC et consoles. Sauf que Google va déjà fermer ces studios, et rediriger tous ses efforts vers la plateforme Stadia.

L’entreprise américaine a beau vanter dans son communiqué la technologie employée et l’expérience inédite pour les joueurs, le constat d’échec reste flagrant. La société avait décidé en 2018 de recruter Jade Raymond, ancienne d’Ubisoft ou encore Electronic Arts, pour lui faire chapoter la création d’un réseau de studios développant en priorité sur Stadia. Soit seulement un an avant le grand lancement prévu. Elle quitte déjà le navire, sans avoir pu montrer quoi que ce soit.

Créer des jeux de premier ordre à partir de zéro demande de nombreuses années, des investissements importants, et le coût augmente de façon exponentielle. Compte tenu de notre volonté de nous appuyer sur la technologie éprouvée de Stadia et d’approfondir nos partenariats commerciaux, nous avons décidé de ne pas investir davantage dans le contenu exclusif de notre équipe de développement interne SG&E, au-delà des jeux prévus à court terme.

Phil Harrison, vice-président de Stadia

Une déclaration sur le coût supposé du développement qui sonne étonnement faux quand on espère créer de grosses productions en seulement quelques mois. Les investissements de Google vont désormais se concentrer sur la plateforme, et ne plus jamais concerner de studios tiers. Ce sont 150 personnes qui sont concernées par ces fermetures. D’après Google, elles devraient être affectés ailleurs dans l’entreprise dans les prochains mois.

En 2021, nous étendons nos efforts pour aider les développeurs et les éditeurs de jeux à tirer profit de notre technologie et à fournir des jeux directement à leurs joueurs. Nous voyons une opportunité importante de travailler avec des partenaires à la recherche d’une solution de jeu reposant sur l’infrastructure technique et les outils de plateforme avancés de Stadia. Nous pensons que c’est la meilleure voie pour faire de Stadia une entreprise durable à long terme qui contribue à la croissance du secteur

Phil Harrison, vice-président de Stadia

En revanche, rien à signaler côté modèle économique. L’abonnement Stadia Pro reste en place, et de nouveaux jeux tiers devraient continuer à faire leur apparition dans le catalogue Stadia. Une bonne nouvelle pour les 2% de la population mondiale disposant de la connexion pour faire tourner la plateforme et aimant racheter leurs jeux plusieurs fois après leur sortie.

gamosaurus-scroll-to-top-button