Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
post

Test WarioWare : Get It Together! Mini-jeux en coopération

La série WarioWare est de retour sur Nintendo Switch ! Au programme de nouveaux mini-jeux réalisables en coopération complète pour 2 joueurs et des modes ouverts jusqu'à 4. Le tout accompagné de l'univers décalé propre au jumeau maléfique de Mario !

Warioware miniature

Une cascade de mini-jeux déjantés, c’est le coeur de la série WarioWare depuis 2003. Succédant à WarioWare Gold sur Nintendo 3DS, cet opus se lance à la conquête de la Nintendo Switch ouvrant la porte au multijoueur et la catégorie « Party Game », particulièrement efficace pour la console.

Ce test de WarioWare: Get It Together a été réalisé sur Nintendo Switch avec une version commerciale.

L’univers comique et absurde de WarioWare

Premier anti-héros de chez Nintendo, le jumeau maléfique de Mario est à la tête de nombreux jeux croisant humour absurde et gameplay énergique. Mini-jeux, parodies des principaux titres de ses créateurs, tout est au rendez vous pour ne pas se prendre au sérieux.

Un jeu complet où recommencer est au cœur du gameplay

Lancé dans le mode histoire, le jeu dévoile rapidement tous ses aspects. Jouables jusqu’à 2 joueurs, les mini-jeux s’enchaînent avec une difficulté corsée. Chaque niveau vous introduit un nouveau héros avec ses propres capacités. Survivre aux multiples défis permet d’accéder au boss qui, une fois vaincu, laisse le joueur avancer.

toute l'histoire
Tous les personnages

Bien que véritable atout sur le papier, le mode multijoueur en coopération montre en réalité rapidement ses failles, souvent liées à la difficulté des mini-jeux. Si l’un des joueurs se trompe c’est terminé, une vie est retirée, de quoi passer de plaisir à frustration partagée. On notera néanmoins la présence d’un système de « continue » facultatif, très appréciable pour continuer l’aventure, peu importe son niveau de jeu.

L’histoire en elle même est logiquement très classique, comprenant quelques dialogues et cinématiques pour raccorder les niveaux. Un point dont les WarioWare se sont jamais cachés : c’est à la fin de l’histoire que le jeu se dit commencer. Et bien que difficile à assumer, cette promesse ouvre un nombre satisfaisant de modes de jeux et de rejouabilité.

Fin de l'histoire

Principal outil de diversité : La courbe de difficulté

Naturellement attiré vers les autres activités proposées, le jeu met en avant sa rejouabilité. Chaque mini-jeu existe en 3 voire 4 niveaux de difficulté, un défi de taille pour le joueur. Tous les niveaux précédemment terminés sont à recommencer sans fin. Une fois le boss vaincu, la difficulté augmente jusqu’à ce qu’il ne reste plus de vie.

Pour accompagner cette nouvelle mécanique, il est possible d’échanger les « pièces » récoltées lors des niveaux, pour obtenir des récompenses cosmétiques. Des succès à compléter orientent le joueurs vers une réelle fin du jeu une fois tous accomplis. Le titre propose également un mode multijoueur en ligne qui, toutes les semaines, lance un défi à remplir pour avancer dans un classement. Pour l’instant ce mode semble néanmoins anecdotique et nécessitera des améliorations plus tard.

WarioWare Test défi et succès
Les missions servent à acquérir plus rapidement les pièces.
WarioWare Bazar
Le Bazar permet de débloquer des souvenirs contre des pièces.

Principale surprise de ce test, WarioWare a la capacité de rendre son gameplay accessible dès les premières secondes de jeu, inchangé jusqu’à sa fin. Le tout avec son lot de découverte et de défis à la difficulté croissante. Une force certes mais pouvant à l’inverse se transformer en faiblesse, si le joueur à laquelle il s’adresse n’est pas sensible aux défis.

WarioWare, un véritable party game ?

Si le cœur du jeu (la campagne et ses mini-jeux) se décline uniquement en co-op à deux joueurs, le titre propose malgré tout quelques modes variés allant jusqu’à quatre participants. Toutefois, ce mode nous parait trop limité pour réellement justifier une position de « party game », un échec d’autant que la Switch est un support généralement adapté au multijoueur.

Un regret d’autant plus notable quand les soins apportés au mode histoire sont applicables aux modes variés. Quelques réels défis, une longévité accrue et des modes de jeu « Tournoi » pour s’affranchir des restrictions de nombre de joueurs, ont déjà fait leurs preuves dans d’autres jeux déjà disponibles.

L’équilibrage des personnages pose lui aussi un problème suffisamment visible pour être notifié. Une fois à 4 joueurs, les pouvoirs de certains héros trop forts creusent un fossé avec des personnages, renforçant parfois ce sentiment de frustration du jeu.

Modes Variés Warioware test
Faire le tour de tous les modes variés dans WarioWare représente moins d’une heure de test .
WarioWare coupe mario
Lors du Test de WarioWare, seul un « Défi de la semaine » est disponible.

De bons moments à passer seul ou à plusieurs

Humour déjanté et absurde, l’univers des WarioWare est au rendez vous dans Get It Together ! Pour le plus grand plaisir des joueurs, qu’ils soient fans ou non de la licence. Quelques minutes sont suffisantes pour créer des situations hilarantes, portées par un enchaînement de blagues et références qui finiront forcément par trouver un sourire.

L’ensemble des mini-jeux (au nombre de 222) forme la « Wariopédie », triée en 10 thèmes qui abordent de multiples références comme la vie quotidienne, les animaux ou la technologie. Une catégorie « Nintendo » attirera forcément l’attention lors de la progression, faisant référence à de nombreux classiques comme Pikmin, Zelda, Donkey kong ou Mario.

WarioWare Donkey kong
Un des nombreux clin d’œil à Donkey kong !
WarioWare Animal crossing
Le mini-jeu Animal Crossing.

Une fois le tour de tout ce que propose le jeu visité, il est l’un des rares qui donne toujours envie d’y jouer. Que ça soit seul ou pour occuper une soirée, la place de WarioWare ne tombe pas dans la pile des party-game à ressortir quelques fois par an. Une place pourtant attribuée facilement à de nombreux classiques de la console, dépendant d’un nombre de joueurs pour être déterré.

Le bilan du test

gamosaurus-avis-test

Retrouver l’univers WarioWare est toujours un plaisir, entaché partiellement par son mode multijoueur. Toutefois, en dehors de nos déboires sur le mode multi, nous avons apprécié du début à la fin son mode histoire à la progression bien maîtrisée.

Les points forts

  • L’univers déjanté de WarioWare
  • Progression maîtrisée
  • Un nombre satisfaisant de niveaux

Les points faibles

  • Modes à 3 et 4 joueurs incomplets
  • Des personnages aux pouvoirs déséquilibrés
  • Un mode multijoueur au lancement anecdotique



gamosaurus-scroll-to-top-button