Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
post

Test de City Game Studio : Un tycoon presque comme les autres

Devenez le PDG d'Ubisaurus pour créer les licences exceptionnelles que sont The Legend of Dino et Gamosaurus Tycoon.

test-city-game-studio-gamosaurus

Nouveau venu sur la scène des jeux de simulation de studio de développement de jeux vidéo, City Game Studio: a tycoon about game dev sort de son Early Access pour proposer sa version du genre. Apporte-t-il de nouveaux axes de gameplay permettant de sortir de la monotonie ou se contente-t-il de reproduire les erreurs de ses concurrents ? C’est la question à laquelle nous allons tenter de répondre dans notre test.

Ce test de City Game Studio: a tycoon about game dev a été réalisé sur PC avec une version commerciale.

Tous les jeux Tycoon sur les studios de développement ont le même défaut. Quelque soit le jeu que vous ayez envie de produire, il n’y aura qu’un seul moyen d’obtenir le meilleur score, une seule combinaison parfaite. Il devient donc facile après quelques essais de devenir le meilleur studio et d’écraser la concurrence. Avec City Game Studio, Binogure Studio tente de combler cette monotonie. Un pari qui peut s’avérer compliqué pour un studio indépendant.

Simplicité et simulation adaptée

Avec un style peu graphique et orienté sur la praticité, City Game Studio marque des points. On parle ici d’une simulation dont le gameplay s’oriente sur la gestion de l’entreprise, ce qui est justement le style recherché. Dès les premières heures de jeu, vous vous adaptez au fonctionnement avec les possibilités qui se développent progressivement au rythme du nombre de jeux produits et de l’argent gagné.

Un studio qui vous ressemble

Au début de votre partie, vous pourrez choisir à quoi ressemblera votre studio. Nom du personnage, du studio, logo… vous pouvez à peu près tout choisir, jusqu’au genre de jeu que vous allez développé. Certains se précipiteront sur les RPG, d’autres tenteront l’inception en créant un studio de développement de jeu de simulation de studio de développement.

debut-city-game-studio
Notre objectif, créer City Game Studio pendant notre test de City Game Studio.

Ces choix ont une importance principalement RP et sont donc relativement libre. Seul le choix du type de jeux produits va influencer votre aventure en vous forçant à chercher les meilleures combinaisons pour le style.

Les options de la partie vous permettront par contre d’impacter votre expérience plus durablement. La difficulté, le nombre d’entreprises concurrentes, l’usage ou non de mods et les options de départ de votre futur studio sont modifiables. Pour une première partie, il est plutôt conseillé de ne rien changer. Mais lorsque vous connaitrez les combinaisons parfaites pour développer vos jeux, augmenter drastiquement la difficulté vous permettra de profiter d’un minimum de challenge.

Car c’est là que le bât blesse. Il est assez difficile de perdre sa première partie, même en tentant des folies. La banqueroute ne vous fera pratiquement pas peur étant donné la possibilité que vous avez d’hypothéquer pour emprunter de l’argent. Plus tard, les contrats de développement vous permettront d’emmagasiner des millions sans risques et de rembourser ces hypothèques. En bref, si vous avez déjà touché au style, le jeu devient vite « trop facile » sans ajouter des options de départs plus complexes.

banqueroute
La banqueroute vous guette et vous poussera à faire les bons choix.

Des fonctions intéressantes à exploiter

Une fois dans la partie, vous vous retrouvez rapidement embarquer dans une routine de production. Il vous faudra toujours plus travailler pour rester à flot, puis louer de nouveaux locaux, embaucher des salariés et continuer à faire évoluer votre entreprise. Au fur et à mesure du nombre de jeux développés et de l’argent gagné, vous débloquerez de nouvelles options vous permettant d’améliorer votre contenu, mais aussi de complexifier vos actions et la gestion du studio.

city-game-studio-ingame-1
Notre test de City Game Studio nous a fait passer…
city-game-studio-ingame-2
… par des étapes de différentes tailles.

Vous apprendrez petit à petit à tenir compte de la concurrence ou encore à sélectionner les employés que vous voulez voir travailler sur tel ou tel projet. Vous pourrez même louer plusieurs locaux pour les faire travailler indépendamment les uns des autres. Le tout en tenant compte de la productivité et du bonheur de vos salariés. Le PDG, c’est vous. Et si vous voulez garder votre entreprise sur les rails, il vous faudra prendre part à toutes les étapes de la gestion salariale.

C’est ainsi que vous apprendrez à vos dépends à gérer correctement l’investissement en communication, d’abord via des magazines ou des conventions, puis grâce à la télévision et à internet. Le tout complexifiera le gameplay petit à petit, sans pour autant vous sortir du chemin qui vous est prédestiné.

Une évolution (presque) libre

Tout au long de cette expérience, vous aurez un semblant d’impression de liberté. Le choix du genre de jeu dans lequel votre studio est spécialisé vous maintiendra dans cet axe un temps. Mais vous pourrez plus tard accéder à de nouveaux styles, voir même de les voler à vos concurrents. Ainsi, même si votre super RPG The Legend of Dino à fait votre succès dans vos premières années, vous pouvez tout à fait devenir un spécialiste de Gamosaurus Tycoon plus tard.

Malheureusement, il n’y a pas de 36 solutions pour gagner. Il vous faut suffisamment d’argent pour remporter la partie en éliminant les autres studios. Car en vérité, c’est votre objectif : racheter la concurrence. Et pour y parvenir, il vous faudra des millions. Pour cela, au final, il n’y a que deux possibilités qui s’offrent à vous.

city-game-studio-tycoon-gamedev
Notre test de City Game Studio nous a mené à essayer de nombreuses options pour créer les meilleurs jeux.

Soit vous connaissez les combinaisons qui feront de vos jeux les meilleurs et vous pourrez donc très vite amassez des fortunes avec vos propres licences. Soit vous vous contentez d’enchaîner les contrats pour amassez beaucoup d’argent, puis vous produisez votre propre console avec vos jeux propriétaire. Un investissement cher, mais toujours rentable étant donné le nombre de joueurs qui, pour profiter de vos licences, achèteront votre console.

Quoi qu’il en soit, vous vous débarrassez petit à petit de votre sentiment de liberté pour vous sentir forcer à suivre une évolution stricte. De quoi vous lasser plus d’une fois. Certains arriveront à casser cette ambiance en s’amusant à décorer, aménager et re-décorer vos différents locaux. Est-ce cependant suffisant pour réellement vous sortir de la lassitude ?

Monotonie et redondance

On vous a prévenu, il fallait s’y attendre : vous tombez vite dans la monotonie avec un gameplay qui reste plutôt redondant. Plus complexe qu’un simple clicker, le jeu vous pousse tout de même très fortement à ne pas sortir des sentiers battus. C’est malheureusement le défaut de City Game Studio, mais également de tous ses concurrents (comme Game Dev Tycoon pour ne citer que celui-là).

Multiplier les possibilités pour contrer les combinaisons uniques

Difficile de trouver des solutions pour casser cette ambiance propre aux Tycoon. Certaines idées proposées ici sont toutefois intéressantes. En multipliant le nombre de genre de jeux à débloquer et en le combinant avec les nombreuses consoles sur le marché, le jeu vous poussera peut-être à de nombreux tests avant de trouver les combinaisons parfaites. Un bon jeu sur la mauvaise console reste généralement un bon jeu. Mais pour devenir le Top 1 il vous faudra plus que ça.

On pourrait d’ailleurs se dire que proposer un mode multijoueur permettrait de redonner un souffle de vie au style. Il est facile de contrer un adversaire géré par l’IA, mais plus difficile s’il s’agit d’un humain derrière le PC (bien que cela reste à prouver).

D’autres options sont explorées, comme la multiplication des locaux disponibles, la possibilité de construire ses propres studios et des salles pour organiser des conventions. Vous vous retrouverez même en fin de partie à créer votre propre store en ligne. De quoi vous comparer à Steam ou à l’Epic Games Store. Mais il y a encore du chemin avant de trouver les combinaisons parfaites.

Et c’est là le comble de l’ironie : vous finirez par connaître les éléments pour faire de tous vos jeux des succès… sur un jeu qui lui-même n’a pas encore trouvé la combinaison idéale pour en devenir un. Vous pouvez tout de même tenter de recréer City Game Studio dans City Game Studio. À défaut d’être une très grande réussite, il vous apportera une certaine satisfaction.

Espionnage industriel et rachat de la concurrence

Le rachat de vos concurrents pour remporter la victoire a déjà été évoqué. Mais ce n’est pas la seule feature proposée pour dynamiser la partie. Devenez le meilleur hacker de l’histoire et piratez les autres studios. Vous pourrez ainsi leur subtiliser leurs connaissances sur les différents genre de jeux, mais aussi biaiser leurs performances de vente. Ce qui, accessoirement, devrait vous permettre de vendre vos jeux plus facilement.

Rassurez-vous, le tout consiste principalement à taper n’importe comment sur votre clavier, à glisser-déposer des dossiers ou à fermer des gifs de chats (oui). Vous aurez aussi des « puzzles binaires » à résoudre qui vous forceront à ouvrir les yeux. Pas beaucoup de complexité, mais une idée qui pourrait se révéler intéressante si elle était exploitée plus en profondeur. Encore plus si un mode multijoueur voyait le jour.

gifs-de-chats-city-game-studio
Après un vote à l’unanimité, les gifs de chats ont été élus meilleur moment de notre test de City Game Studio.

Des idées qui restent à exploiter

Vous l’aurez compris, le titre n’est pas mauvais. Sans révolutionner le genre, il apporte de nouvelles idées. L’expérience reste satisfaisante, au moins le temps d’une ou deux parties complètes. Le jeu n’étant pas vendu au prix fort, vous ne regretterez (en général) pas votre achat. Mais si vous attendiez le jeu d’exception qui vous fera vivre votre rêve de PDG d’Ubisaurus, vous serez peut-être un peu déçus.

Il faut cependant prendre en compte qu’il ne s’agit pas ici d’une grosse production, mais bien d’un jeu indépendant. Comme vous en produirez beaucoup vous-même durant votre aventure sur City Game Studio. L’idée est à encourager, en espérant qu’elle mènera à un futur plus reluisant.

Le bilan du test

gamosaurus-avis-test

De bonnes idées qui mériteraient d’être approfondies.

Bien que City Game Studio: a tycoon about game dev nous laisse un peu sur notre faim, c’est un résultat plutôt positif pour un jeu indépendant. Les bases sont posées et en font un bon jeu de gestion de studio de développement. Même si les quelques idées présentes ne suffisent pas à faire passer cette impression de déjà-vu, l’expérience est globalement bonne et recommandée.

Les points forts

  • Des idées intéressantes sur les objectifs de victoire et la concurrence.
  • De nombreux styles et genre de jeux à développer.
  • Des gifs de chats.
  • Un expérience rondement menée pour un jeune studio indépendant français.

Les points faibles

  • Une monotonie qui se fait ressentir après quelques heures en jeu.
  • Un manque de flexibilité dans les combinaisons qui permettront d’apporter l’argent et le succès.
  • Peu d’évolution par rapport à la concurrence.
gamosaurus-scroll-to-top-button