valve-arret-developpement-artifact

C’est l’histoire d’un jeu mort-né. Plombé par un modèle économique surréaliste, dans un milieu ultra concurrentiel. Qui n’aura jamais su trouver son public. Un peu plus de deux ans après sa sortie, Artifact est officiellement abandonné par Valve, qui arrête son développement.

Pourtant, il y a un an, le jeu de cartes basé sur l’univers de Dota 2 devait entamer son chemin vers la rédemption. Une nouvelle version était en développement, devant apprendre des erreurs du premier lancement. En abandonnant par exemple l’abominable monétisation autour des cartes.

Mais cet Artifact 2.0 ne verra jamais le jour. Valve vient officiellement de jeter l’éponge et de tout arrêter. La faute à une base de joueurs inexistante, qui ne justifie en aucun cas les investissements nécessaires. A la place, l’éditeur va rendre le jeu gratuit, en deux versions différentes. Une version Classique, où toutes les cartes sont débloquées automatiquement, et une version Foundry, où il faut grind pour obtenir les cartes.

L’histoire retiendra donc du titre une hype proportionnelle à son échec. Comme quoi, se baser sur une licence populaire ne suffit pas pour qu’un jeu ne fonctionne. Même si ça commence à faire beaucoup d’exemples et que depuis le temps cela devrait rentrer dans le crâne des studios.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici